Construction de maisons en 2016 : retour des primo-accédants en région toulousaine !

Lundi 22 mai 2017

Villas et Maisons de France, constructeur de maisons à Toulouse et en région Occitanie, présente les résultats de sa 2ème étude annuelle portant sur les tendances de construction de maisons individuelles en région toulousaine. Marquée par la baisse des taux d’emprunts, l’année 2016 voit le retour des acheteurs primo-accédants qui gagnent en pouvoir d’achat immobilier et peuvent ainsi concrétiser leur projet de construction.

Un contexte favorable aux futurs jeunes propriétaires

Baisse des taux d’emprunt et élargissement des conditions d’accès au Prêt à Taux Zéro ont globalement renforcé le pouvoir d’achat et la confiance des ménages en 2016. Ce contexte favorable a conduit les primo-accédants (acheteurs n’ayant jamais été propriétaire de leur résidence principale) à déclencher leur projet de construction de maison individuelle.

Cette tendance significative se manifeste par la baisse d’un an de l’âge moyen de l’acquéreur entre 2015 et 2016 : les futurs propriétaires ont 33,5 ans en moyenne. Des clients plus jeunes, dont 22% sont originaires de Toulouse centre, qui peuvent donc réaliser leur projet de construction avec un budget moins conséquent qu’en 2015, année où les trentenaires se rabattaient plutôt sur l’achat d’un appartement pour des raisons évidentes de coûts. Cette tendance à la baisse est aussi notable pour le prix d’une maison neuve hors terrain en région toulousaine : le prix moyen d’un contrat de construction signé en 2016 par nos clients s’établit à 120 135€ alors qu’il était de 124 273€ l’année précédente. Nous constatons aussi ce retour des primo-accédants dans le choix majoritaire de modèles de maisons dédiés au premier achat (Gammes Prélude et Start'Up). 

Stabilité du prix d’achat des terrains à bâtir, pour une superficie moins importante

Le prix d’achat moyen d’un terrain à bâtir n’a quasiment pas évolué en 2016. Il était de 70 072€ en 2015 et s’établit à 70 101€.

Afin de respecter son budget global Terrain + Maison, le futur propriétaire a en effet arbitré sur la superficie moyenne de la parcelle, qui passe de près de 700 m2 à 626 m2.

En 2016, l’acquéreur a aussi évolué sur le choix du type de terrain. Nous constatons en effet une hausse sensible des constructions en lotissement, qui concernent 76% des contrats signés, contre 70% en 2015, au détriment des terrains en diffus, qui assurent une plus grande liberté de choix mais nécessitent en général une recherche foncière plus fastidieuse et des coûts d’aménagement supplémentaires (viabilisation, équipements, accès, …).

Une grande diversité foncière est observée sur l’ensemble des projets réalisés en 2016 par Villas et Maisons de France. Ainsi, un terrain de 753 m2 a été vendu au prix de 185 000 € sur la commune d’Escalquens, en 2ème couronne au sud-est de Toulouse (246€/m2). Le prix le plus bas, quant à lui, a été constaté à Lévignac au nord-est de Toulouse, en 3ème couronne : 15 000 € pour une parcelle de 272 m2 (55€/m2) soit un coût au mètre carré divisé par 5 lorsque l’acquéreur choisit de s’éloigner de l’agglomération !

Une maison construite sur deux est une T4

Le projet-type de construction n’évolue quasiment pas en 2016 : 55% des acheteurs ont fait le choix d’un modèle de maison T4 (3 chambres) de style traditionnel. La surface habitable moyenne a légèrement diminué : 95 m2 contre 98 m2 en 2015.

Succès des communes du Sud toulousain

En 2016, Sainte-Foy-d’Aigrefeuille, à l’Est de Toulouse, arrive en tête des communes choisies par les haut-garonnais pour faire construire leur maison neuve.

Cependant, la majeure partie des futurs propriétaires se dirigent vers le Sud de l’agglomération toulousaine (54% des projets de construction réalisés). Citons Lagardelle-sur-Lèze, Montlaur ou Labarthe-sur-Lèze parmi les communes les plus demandées d’un secteur allant du Muretain au Sicoval.

Secteur prisé en 2015, l’Ouest toulousain compte encore pour 34% des projets de construction réalisés. A la frontière gersoise, de part et d’autre de l’axe N124, les communes de Fonsorbes, Montaigut-sur-Save ou encore Larra tirent leur épingle du jeu.

6% des acheteurs n’hésitent toujours pas à faire construire à L’Isle-Jourdain, aux portes du Gers, choisie pour sa qualité de vie, son foncier avantageux et son accès facilité à Toulouse (25 min du centre-ville).

Faire construire sa maison aux portes de Toulouse ? Il est encore temps !

Acquérir sa maison individuelle aux portes de la ville rose reste « un rêve accessible pour beaucoup de ménages locataires, même si, sur Toulouse et ses environs, l’offre d’appartements est plus importante en volume » souligne Marc Bonnin, directeur commercial de Villas et Maisons de France.

« Les conditions de financement restent attractives malgré une hausse de taux annoncée ces prochains jours. Il reste donc encore possible de bénéficier de montants de crédit proches d’un montant de loyer en centre-ville toulousain, ou du moins avec des écarts acceptables. La solution reste l’éloignement raisonné de Toulouse, tout en privilégiant la localisation du projet. Cadre de vie, services ou revente future du bien sont autant de critères à prendre en compte dans les choix d’investissement. Suivant le budget et les aspirations de chacun, des solutions « Terrain + Maison » abordables existent tout autour de Toulouse, en 3ème couronne notamment : St-Lys, Merville, Lanta, …».

Etude réalisée sur les ventes enregistrées en 2016 en région toulousaine par Villas et Maisons de France.

Vous avez un projet de construction ?

Contactez-nous pour un accompagnement sur-mesure

Conseillers
Nos conseillers sont
à votre écoute
05 34 48 00 00