Le Mag
de Villas et Maisons de France
Prenez une maison d'avance



Construire sa maison neuve : quand et comment payer ses appels de fonds ?

29 août 2018

Vais-je devoir payer le prêt pour ma maison en construction en même temps que mon loyer ? Est-il possible de ne payer qu'une partie du prêt immobilier, sur quelle durée et à quel coût pour mieux gérer la transition entre mon ancien domicile et ma maison neuve ? Comment s'y retrouver entre prêt relais ou achat-revente si je suis propriétaire au moment de faire construire ma maison ? A l'heure de faire construire votre maison neuve, les questions financières affluent. Que vous soyez locataire ou déjà propriétaire au moment de faire construire, de nombreuses possibilités pour aménager votre prêt immobilier sont possibles, afin de piloter sereinement vos finances !

Le contrat de construction détaille l'échéancier de vos appels de fonds 

Pour toute mise en chantier d'une maison individuelle, le constructeur établit et fait signer à l'acquéreur un contrat de construction. En plus des détails concernant la désignation du terrain, la description de la maison neuve, son coût global, la révision des prix et les délais de livraison, les modalités de règlement du constructeur sont détaillées.

Un échéancier précis des appels de fonds vous est donc fourni par le constructeur, récapitulant les étapes de construction et le pourcentage du prix à régler suivant l'avancement du chantier de votre maison neuve. Cet échéancier type s'organise comme suit (avec garantie de remboursement du constructeur) :

  • 5 % du prix à la signature
  • 15 % à l'ouverture du chantier
  • 25 % à l'achèvement des fondations
  • 40 % à l'achèvement des murs
  • 60 % à la mise hors d'eau
  • 75 % à l'achèvement des cloisons
  • 95 % à la fin des travaux d'équipements

Les 5 % restants sont payés au moment de la remise des clés, sauf si vous constatez des malfaçons au moment de la livraison. 

Quel budget exact consacrer à votre projet de maison ? C'est évidemment une question centrale dans la réflexion des acquéreurs, comme le rappelle cet article sur le coût exact de votre maison individuelle. En plus des frais de construction, différentes taxes et assurances seront également à régler. C'est notamment le cas de la taxe d'aménagement, ex taxe locale d'équipement. La Participation pour le financement de l’Assainissement Collectif (PAC) vous sera également demandée par votre commune de résidence. Enfin, en tant que maître d'ouvrage, vous devez disposer d'une assurance dommages-ouvrage, qui vous garantit contre les importants désordres de construction, relevant de la garantie décennale. 

Locataire, bénéficiez du déblocage progressif de votre prêt et de différés pour payer la construction de votre maison !

Au moment de faire construire sa maison neuve, la question de la souplesse financière se pose à beaucoup d'acquéreurs. Les locataires faisant construire une maison se demandent ainsi logiquement s'ils vont devoir payer leur loyer et leur prêt immobilier, en même temps. Pas d'inquiétude pourtant ! Des solutions existent pour moduler son plan de financement et préserver son pouvoir d'achat, au moment de faire construire sa maison neuve.

Le début d'un prêt immobilier peut ainsi être aménagé pour un déblocage progressif des fonds si l'on fait construire sa maison neuve en étant par ailleurs locataire. Ce dispositif, détaillé dans votre contrat de prêt, consiste à transmettre chaque appel de fonds à sa banque qui débloquera uniquement le montant demandé, sur justificatif.

Ce déblocage progressif s'accompagne généralement d'un différé partiel de paiement, ou d'amortissement, permettant à l'emprunteur de ne payer que les intérêts d'emprunt et les primes d'assurances. Si ce système permet de baisser momentanément le montant de ses mensualités (on ne paie pas le capital dû), des frais intercalaires sont ajoutés par la banque.

Le différé total de paiement peut également être sollicité auprès de son établissement bancaire dans le cadre du financement de la construction de votre maison. Dans cette configuration, l'emprunteur ne rembourse ni les intérêts ni le capital, et ne verse que les primes d'assurances liées au prêt immobilier conclu. Intérêts et frais restent dus, et viennent s'ajouter au capital à rembourser. Le coût de ce dispositif de différé total d'amortissement est plus important que le différé partiel. 

Propriétaire, prêt relais ou achat-revente : payez votre maison neuve en vendant sereinement votre ancien logement

Lorsque l'on est déjà propriétaire de son logement, on peut certes attendre de vendre son bien immobilier actuel, avant de s'engager dans la construction de sa maison individuelle, mais cela pose des problèmes logistiques. Pour celles et ceux qui souhaitent engager la construction de leur nouvelle maison neuve sans attendre la revente de leur ancienne résidence principale, le dispositif du prêt relais, ou crédit de transition, permet de se lancer.

En pratique, votre banque vous accorde ce prêt ou "avance", sur 1 an renouvelable une fois, donc pour un total de 2 ans maximum, le temps de vendre votre bien tout en lançant le chantier de construction de votre maison. Le montant emprunté est calculé sur 50 % à 70 % du prix de revente estimé de votre logement actuel. Le prêt relais simple, ou sec, vous permet de ne rembourser que les intérêts, soit de petites mensualités, en attendant de solder tout votre prêt au moment de la vente tout en finançant le chantier de votre maison.

Le prêt relais adossé est quant à lui couplé avec le crédit principal et permet de maintenir des mensualités sensiblement identiques à celles payées jusqu'ici. Charges et frais sont, dans cette configuration, étalés, avec un différé d'amortissement. Une fois votre logement vendu, la banque récupère le montant du prêt relais. La somme restante fera alors baisser la durée et le montant du crédit principal, sur votre maison neuve.

Le prêt achat-revente permet quant à lui un "tout en un" : il englobe votre crédit actuel, les besoins de financement de votre projet de construction et les frais connexes. Il permet de racheter le capital restant dû du prêt de votre ancien logement et de le lisser dans le temps, ce prêt d'achat-revente courant sur 25 ans. Avec cette formule de prêt-revente, votre chantier de construction peut être financé sur trois ans, entraînant une période plus longue pour vendre votre ancien bien immobilier (3 ans contre 2 en prêt relais). C'est aussi un moyen de s'éviter les frais intercalaires liés aux différés d'amortissement...

Vous avez des questions sur le financement de votre maison neuve et souhaitez être accompagné dans vos démarches de construction ? Les équipes de Villas et Maisons de France sont à votre disposition pour vous conseiller.

Je contacte un conseiller

Vous avez un projet de construction ?

Contactez-nous pour un accompagnement sur-mesure

Les données saisies dans ce formulaire sont conservées par nos soins afin de pouvoir répondre au mieux à votre demande. Villas et Maisons de France accorde de l’importance à la gestion de vos données, en savoir plus sur notre démarche Données Personnelles.
Conseillers
Nos conseillers sont
à votre écoute
05 34 48 00 00